Connect
To Top

102.2 raisons d’écouter une bonne radio

Chris Morris est aux commandes de “Radio Show California Spirit” sur Radio Campus Montpellier

Partagez

La naissance de l’autoradio avec lecteur de cassettes intégré, emboîté dans un reluisant Van Volkswagen, est indissociable à la légende du son californien. Une belle histoire qui commence par la vague populaire rock ‘n’roll et insouciante de surf music au début des années soixante. Un genre musical venu du sud de la Californie, paradis des surfeurs. Mais la guerre du Viêt Nam et l’assassinat de John F. Kennedy inspirent de nombreux auteurs en faveur de la paix mais aussi de l’environnement. Ils inventent un style où se mêlent folk, rock et de belles harmonies vocales, véritables messages aux enjeux sociopolitiques.

Une civilisation urbaine bercée
par la forte consommation de radios

A partir de la décennie suivante, des vagues de piano Fender Rhodes viennent à leur tour rafraîchir un rock devenu plus soft, moins agressif. Des groupes comme The Eagles, the Doobie Brothers ou Ambrosia sont les architectes de la WestCoast : un son parfaitement calibré par les studios d’enregistrement de la Cité des Anges. Producteurs de disques mais aussi animateurs de nouvelles radios promotionnent ce nouveau style de vie californien.

Le son “westcoast” est né dans une civilisation urbaine bercée par la forte consommation de radios. A cette époque, les auditeurs angelinos coincés dans les bouchons de la 405 south n’ont pas d’autre choix que de zapper d’une station à l’autre. Pour les fidéliser, celles-ci ont dû adopter un format, une griffe sonore qui leur permet d’être facilement identifiables dans le trafic hertzien. Les radios KFRC à San Francisco ou KIIS FM à Los Angeles se sont distinguées par la qualité de leurs programmes thématiques, mais aussi grâce à un habillage sonore légendaire : des effets électroniques percutants et des jingles aux harmonies envoûtantes.

Des musiciens ont su avec finesse
capter l’essence même de l’époque

Aujourd’hui, de nombreuses radios américaines surfent toujours sur l’héritage musical légué par le groove californien des seventies. Des musiciens ont su avec finesse capter l’essence même de l’époque avec des compositions originales, comme récemment Andy Platts et Shawn Lee de Young Gun Silver Fox (West End Coast), Gaël Benyamin “Geyster”, Jérôme Beuret “Louis Lake” (Tale from the Magic Sun) ou Thierry Condor (So close). Des artistes incontournables portent toujours haut la flamme Westcoast, comme Steve Porcaro (Someday/Somehow) ou Toto (Toto XIV)…  La presse internationale n’est pas en reste puisqu’il existe notamment « West Coast Music Magazine », une revue incontournable en anglais !

Chris Morris fait honneur à la route California 1

De l’autre côté de l’Atlantique, au sud de la France, Christophe Maurice alias Chris Morris anime l’émission “Radio Show California Spirit” depuis septembre 2015. Un rendez-vous musical transgénérationnel chaleureux et éclectique inspiré des radios US. Le programme est diffusé depuis Radio Campus Montpellier 102.2 FM mais aussi sur des fréquences associatives comme Radio Systeme (Vauvert) 93.7 FM ou en podcast sur Mixcloud. C’est l’occasion de découvrir dans un bel équilibre des perles rares pop rock, folk, jazz rock ou smooth jazz, tout comme de belles nouveautés dont le vecteur commun est ce que les deejays américains appellent encore AOR Music (Album Oriented Rock).

L’émission démarre par un puissant jingle : “This is California Spirit with Chris Morris” dans un vrai format américain ! Montez le son de votre autoradio, Chris Morris est le nouvel ambassadeur de la musique « Westcoast ». Il fait honneur à la route California 1, celle qui ne cesse de graver le sillon musical de la côte ouest.

Un entretien avec Christophe Maurice


Par Frédéric

Frédéric : Pourquoi t’es-tu intéressé à la radio thématique “westcoast” ?
Christophe : Tout d’abord merci Fred de t’intéresser à California Spirit, qui, il faut le dire, est un concept presque unique sur la FM ! Nous entamons notre deuxième saison sur radio Campus Montpellier avec cette formule !

En fait, avec Anthony, alors programmateur de Campus Montpellier, nous avons eu l’idée de nous inspirer un petit peu des playlists qu’offraient ce fameux jeu GTA (NDLR : Grand Theft Auto, développé par Rockstar North et édité par Rockstar Games), qui proposait à ses players des radios thématiques : d’où le départ de “California Spirit” avec un choix très éclectique de hits calqués sur une programmation très “TOP40”, le tout animé par un certain deejay Chris Morris, avec un habillage sonore digne des grandes stations outre-Atlantique ! J’en profite pour remercier mon ami Roy Braverman de la société de production Bravermania, qui prête sa voix d’enfer depuis quelques saisons pour California Spirit ! C’est un chic type avec beaucoup de cordes à son arc. Il est à la fois un grand ingénieur du son mais aussi un grand producteur de musiques et d’artistes ! Depuis cette année, une nouvelle voix féminine, celle de Linda Glazerman, vient renforcer notre habillage ! Merci à eux deux !

Mais je ne réponds pas tout à fait à ta question, et je vais me rattraper ! Ma passion est double : la musique et la radio. Dans les années 80, j’avais l’habitude de traîner chez un vrai disquaire, Mélodies en sous-sol, à Cannes, ma ville d’origine. Je suis tombé par hasard à l’âge de quinze ans sur cet album de Donald Fagen “The Night Fly” et, depuis ce jour-là, j’ai compris que cette musique qui n’était pas à l’époque cataloguée Westcoast, enfin pour moi, ferait partie intégrante de ma passion !

Côté radio, j’ai douze ans en 1981 lorsque, grâce à la libération des ondes, la bande FM de la Côte d’Azur voit affluer des dizaines de radios musicales dites libres, comme Aurélia, Cannes Radio, Riviera FM, PB fm, Radio Baie des Anges. Je commence à  enregistrer des émissions de musique avec parfois les “inters” (NDLR : interventions) de ces fameux animateurs que j’avais bien envie de remplacer ! L’une de ces radios, Palm Beach FM, émettant à la pointe croisette, proposait à ses auditeurs une programmation Mellow rock avec déjà une playlist calquée sur le Billboard de l’époque ! J’adorais cette radio, écoutant Daryl Hall & John Oates, les Doobies Brothers, mais aussi Al Jarreau, Stevie Wonder ou Michael Jackson : le top, quoi ! Malheureusement, quelques années plus tard, Palm Beach FM prit le choix de se franchiser avec une radio d’un logo formé de trois lettres avec une panthère noire, tu la connais très bien, je crois ? !!!

Frédéric : Quelle est ta méthode pour sélectionner les disques de ton émission et réalises-tu un panel d’auditeurs grâce à ta présence sur les réseaux ?
Christophe : 60 minutes, c’est très court pour pouvoir chaque semaine satisfaire musicalement le plus grand nombre d’auditeurs, donc je fais au mieux ! Je traine çà et là sur les réseaux sociaux pour découvrir le plus grand nombre de nouveautés. Je n’hésite pas à contacter directement les artistes. Ils sont pour la plus grande majorité adorables et demandeurs pour jouer leurs albums dans mon émission. C’est un vrai plaisir de communiquer avec eux et ils sont la plupart du temps tous internationaux !

Enfin, en ce qui concerne ma sélection des “Gold”, titres en provenance des 70’s mais surtout des 80’s, je pioche dans le fameux catalogue Billboard, celui que j’ai évoqué un peu plus haut !

Frédéric : Quel public écoute ton émission ?
Christophe : Depuis quelques années et grâce aux réseaux sociaux, j’ai la chance d’avoir pu tisser un noyau dur de fans de l’émission et j’en éprouve une grande satisfaction ! Merci donc à Jav de Madrid, Jan de la Suède, Tina de Copenhague, Maria de Minneapolis ! Je voudrais également citer mes auditeurs et amis japonais qui sont experts en matière d’AOR Music. Un grand merci en particulier à Natsuko qui est une auditrice plus que fidèle au Japon ! Je ne peux tous les citer mais ils sont au moins plus d’un millier à m’écouter depuis les réseaux sociaux !

« Il me manque réellement un petit coup de pouce »

Je n’oublie pas bien entendu mes auditeurs sur Montpellier, ville d’origine de l’émission. Mais là, c’est plus compliqué de se faire une place sur la FM car il me manque réellement un petit coup de pouce de la part de tous les médias locaux pour faire connaître encore plus l’émission ! Avis donc aux amateurs : je lance un appel à tous les montpelliérains pour me donner un coup de pouce ! Mon public est international et j’en suis vraiment fier ! Tous les pays sont représentés : de l’Espagne en passant par l’Allemagne, la Suède. Des auditeurs de beaucoup plus loin m’écoutent du Pérou, du Chili, des Etats-Unis bien entendu car, ne l’oublions pas, c’est de ce pays qu’est partie cette mouvance Westcoast. Plus particulièrement de ce quartier de L.A. nommé Laurel Canyon ! Mais je n’oublie pas bien entendu mes compatriotes qui m’écoutent et m’encouragent, ils sont nombreux : du passionné fervent de Westcoast en passant par des artistes de renom. Oui, je suis comblé ! Ne me demande pas l’âge par contre, je n’ai pas les chiffres, mais je peux t’indiquer que nous sommes davantage dans la tranche quadra et plus !

Frédéric : Quand et comment a démarré ton aventure musicale sur Radio Campus Montpellier ?
Christophe : Avant de répondre à ta question si tu me le permets, je dois te souligner que j’ai commencé à faire de la radio début des années 90, j’aurais même pu y accéder beaucoup plus tôt, au milieu des années 80 ! Mais malheureusement, une timidité maladive à l’époque m’en empêcha ! J’ai quand même pu visiter bon nombre de radios avec ma Mobylette, parlant avec les animateurs vedettes mais n’arrivant pas à « me vendre ». C’est mon plus grand regret ! Enfin, on se refait pas ! En 92, une radio associative sur Grasse me prit sous son aile pendant quelques années. Là, j’ai appris la technique, l’animation, le montage sur Revox. Quelques années plus tard, ne voyant pas de débouchés financiers, j’ai décidé de bifurquer, mais en gardant toujours au fond de moi cette passion pour la radio !

En septembre 2012, l’envie devenant trop forte, j’ai proposé mes services à la toute jeune radio associative Radio Campus Montpellier, alors à peine âgée de deux ans ! Je les ai rencontrés au Forum des associations où ils étaient présents avec d’autres radios ! Mon projet de l’époque s’appelait “Oldies but Goodies” et nous étions sur une mensuelle de soixante minutes. J’abordais pour chaque émission un thème bien défini, comme “Les voix atypiques” de la Westcoast, ou bien je me concentrais sur une année bien précise, développant l’actualité musicale de cette époque !

L’émission passait en direct tous les vendredis à 19 h. J’étais assisté d’un technicien, ne me sentant pas à l’aise de reprendre tout seul les commandes ! Ce projet a plu et, cinq ans plus tard, je suis encore là !

L’émission a beaucoup évolué depuis deux saisons, elle s’appelle donc aujourd’hui California Spirit. C’est une hebdomadaire beaucoup plus dynamique que je réalise et anime de A à Z. C’est “Chris Morris” qui est aux commandes avec un ton beaucoup plus format radio américaine ! Et ça plaît, j’en suis très heureux ! Elle est relayée maintenant par plusieurs FM : Radio FM Plus 91 fm à Montpellier, Radio Système à Vauvert, mais aussi depuis peu sur Air Show et Pop Radio Montpellier, qui sont des webradios !

Frédéric : Les radios des années 70 et 80 étaient riches d’émissions musicales au ton libre. Y a-t-il une émission qui te captivait à l’époque ?
Christophe : Dans les années 70, j’étais beaucoup trop petit pour qu’une émission de radio capte mon attention, j’habitais le Sud et ma seule radio de référence de l’époque fut Radio Monte-Carlo. J’ai de vagues souvenirs du hit-parade mais ce n’était pas très rock, tout ça ! Il m’a fallu attendre le milieu des années 80 pour trouver chaussure à mon pied, quand enfin j’écoutais pour la première fois Georges Lang en FM SVP, avec une émission culte : “Saga”. J’ai pu découvrir des spéciales Eagles, Doobies Brothers, Beatles et même George Michael, car Georges Lang n’hésitait pas à coller à l’actualité du moment ! Je me rappelle que l’émission passait le dimanche après-midi ! Donc un nom à retenir : M. Georges Lang ! Il m’a beaucoup inspiré. C’est une bible de la mémoire musicale !

Frédéric : Que penses-tu de la position de la musique Westcoast dans le paysage radiophonique français aujourd’hui ?
Chris : Malheureusement, comme tu pourras le constater, la musique dite Westcoast ou AOR music n’est que très peu représentée sur nos radios en France et je parle surtout des réseaux nationaux, ou radios locales privées, qui ne mettent pas du tout en avant cette musique ! Tout est manque d’originalité et surtout peu de prise de risque de la part des programmateurs et responsables de radios, préférant mettre en avant de la soupe et non de la musique !

Pour le reste, il y a quelques personnes qui se comptent sur les doigts d’une main que je peux agréablement citer, comme Nicolas Lespaules, Francis Zegut et encore Georges Lang qui se font plaisir en passant du bon rock avec de vrais guitares !

Et je terminerai par une note positive car la radio c’est aussi celle diffusée depuis votre ordinateur, là vous trouverez quelques passionnés qui programment pour certains du 100 % Westcoast, comme la West Coast Radio, WCGR, The Colorful Radio ! Et enfin il reste quelques irréductibles comme ma personne pour animer quelques bonnes émissions sur des radios associatives. Tant qu’on pourra, on le fera !

Frédéric : Quels artistes actuels ont su capter l’esprit des années Westcoast ?
Christophe : Indéniablement, 2016 fut l’année de ce groupe qui s’appelle Young Gun Silver Fox, formé du génialissime Shawn Lee, multi-instrumentiste, producteur, arrangeur et même djay sur une radio londonienne, Soho Radio. Il est accompagné par Andy Platts. Cet album, “West end Coast”, est une sorte d’hommage pour tous ces artistes ayant performé dans la musique dite Westcoast comme The Doobies Brothers, The Eagles, Steely Dan, Hall & Oates, et bien d’autres encore ! Je m’intéresse également à une branche de la Westcoast qui inclut du “smooth jazz” et là, une ravissante demoiselle prénommée Lindsey Webster sort du lot et vient de sortir son dernier album, “Back to your Heart”. Une voix exceptionnelle pour cette New-Yorkaise qui vient de décrocher la première place au Billboard dans la catégorie “Smooth Jazz Artist” ! Mais je vous conseille vivement de vous connecter sur le site de notre partenaire Westcoast Music Magazine. Vous trouverez tous les mois des classements coup de cœur des meilleurs programmeurs et djays et également celui de California Spirit !

Radio en ligne | Le meilleur du son Westcoast avec Chris Morris !
Ses podcasts sont en ligne à l’adresse suivante : MIXCLOUD. Pour en savoir plus sur l’émission, rejoignez FACEBOOK et TWITTER. Ecoutez California Spirit sur Radio Campus Montpellier 102.2FM
Relecture France | Merci Fabienne
Rejoignez la page Facebook de Fabienne !

 

 

Partagez

More in Entrevues