Connect
To Top

Little Italy à Long Island

A la rencontre de Joyce Gardiner et son livre « Come cook with me »

Partagez

Magicienne du goût, artisan de la gastronomie italienne, Joyce Gardiner a publié aux États-Unis un livre de délicieuses recettes : “Come cook with me”. Née d’une famille italienne installée à Brooklyn, Joyce a grandi avec les spécialités traditionnelles concoctées par sa mère. Et, comme la cuisine authentique italienne est une histoire de famille et d’amour, Joyce apprend aussi beaucoup de sa tante Ada, qui reprenait les recettes savoureuses de Natalina, sa grand-mère paternelle originaire de Penne, en Italie. Ce livre de cuisine est un véritable héritage du clan familial.

« La cuisine italienne est une histoire de famille et d’amour »

Aujourd’hui, Joyce Gardiner fait s’entrechoquer vos sens dès que l’on pousse la porte de sa maison fleurie de Northport, l’un des villages maritimes de Long Island, une île située à l’est de New York. À l’heure du week-end, cette région est un paradis de villégiature pour les New-Yorkais qui fuient l’univers grouillant et les embouteillages apocalyptiques de Manhattan. Jusqu’à la construction du pont de Brooklyn en 1883, cette île de 190 kilomètres de long et d’une trentaine de large n’était accessible qu’en bateau. Aujourd’hui, de nombreux accès routiers traversent de denses banlieues new-yorkaises, qui contrastent, bien plus à l’est, avec des villages pittoresques, des golfs verdoyants et des plages au sable blanc où les vagues font la joie des surfeurs. Le cinéma utilise régulièrement Long Island comme décor naturel, ou s’empare parfois avec un savoir-faire efficace d’un fait divers. En 1974, l’île avait défrayé la chronique avec l’assassinat d’une famille dans sa maison à Amityville. La liste des films tournés dans cette portion insulaire de l’État de New York vaut le détour, comme “Citizen Kane” (Huntington), “Love Story” (Old Westbury), “Raging Bull” (Lido Beach),  “Le Parrain” (Uniondale), “Hair” (Mill Neck) ou “The Others” (Huntington). Le village à la beauté picturale de Northport est connu pour le tournage de la comédie “In & Out” réalisée par Frank Oz en 1997.

Lorsque Joyce m’ouvre la porte de sa maison aux allures victoriennes, un doux parfum de basilic, de biscuits, d’ail et de pizza m’envahit délicieusement. Joyce mijote des recettes familiales italiennes sous les yeux émerveillés de son petit-fils. L’ambiance de sa cuisine chaleureuse et traditionnelle fait honneur à une Little Italy si chère à Martin Scorsese.

Un entretien avec Joyce Gardiner


 Par Frédéric

JOYCE-POLA3-pizza

Q. Quelle est votre philosophie de la vie après vos années d’expérience dans la cuisine ?
R. J’ai grandi italo-américaine et la devise “vivre pour manger” en est mon héritage. Cet amour a été partagé avec les repas de famille. Cela a été une influence majeure dans ma vie. La cuisson et les expériences de cuisson avec mon petit-fils ont créé de merveilleux souvenirs (avec nos vidéos) pour mon petit-fils et moi-même.

Q. Quelle est votre recette italienne préférée ?
R. Les boulettes de viande à la sauce… Ma mère en faisait chaque dimanche. Quand je fais cela, je me souviens de tout l’amour que ma mère a mis dans sa cuisine pour notre famille.

Q. Qu’avez-vous toujours dans votre placard ?
R. De l’huile d’olive, ail, origan, basilic, feuilles de laurier, persil, épices indiennes, levure, beurre et œufs… et du  vin !

Q. Qu’est-ce qui rend la cuisine italienne remarquable ?
R. Les plats familiaux traditionnels, qui, je l’espère, seront perpétués de génération en génération…

Q. Quels sont les autres types de cuisine que vous aimez préparer ?
R. J’aime cuisiner indien. Le livre qui m’a donné une base pour la cuisine indienne est “Classic Indian Cooking” par Julie Sahni. J’adore préparer les plats au curry, les pains, le samosas et beaucoup d’autres recettes. Mon mari, Cli, a découvert ici la nourriture indienne il y a environ quarante ans et il a adoré. Il m’a rapporté une sorte de dal (un genre de lentille) à la maison pour que j’y goûte. J’ai compris comment les cuisiner et j’en ajoute toujours dans mes repas indiens. Nous aimons ça ! Aussi, j’aime préparer anglais avec un rôti de bœuf que m’a appris à cuisiner ma belle-mère anglaise. Elle m’a appris à faire de délicieux yorkshire puddings.

« Je suis reconnaissante d’avoir eu de telles expériences culinaires »

Q. Quel chef italien est une référence pour vous ?
JOYCE-PAN -POLA
R. Enfant, je vivais dans la maison de ma grand-mère. Souvenirs… de ses œufs brouillés délicieux qu’elle me servait dans une petite casserole. Je la regardais dans la cuisine préparer des raviolis faits maison. Aussi, je suis reconnaissante d’avoir eu de telles expériences culinaires incroyables avec ma mère et ma tante Ada. Ma mère… qui était une cuisinière incroyable. J’ai appris tellement en restant avec elle en cuisine. Son amour pour la cuisine sera toujours avec moi. Elle pouvait sortir dîner avec mon père et être capable de revenir à la maison pour créer le plat qu’ils avaient apprécié au restaurant ! Quant à ma tante Ada, elle tenait ses recettes de ma grand-mère Natalina (la maman de papa, originaire de Penne en Italie). Cuisiner était le point fort de tante Ada. Elle m’a appris comment faire une pizza rustica (recette traditionnelle italienne de Pâques), le panettone et de nombreux biscuits italiens. Préparer des pâtes maison était aussi une leçon mémorable de tante Ada.

Q. Avez-vous un autre projet de livre ?
R. Non… Je n’ai rien prévu pour le moment.

JOYCE-09-1000×600
JOYCE-10-1000×600
JOYCE-04-1000×600
JOYCE-061000×600
JOYCE-02-1000×600
JOYCE-08-1000×600
JOYCE-07-1000×600
JOYCE-03-1000×600
JOYCE-05-1000×600
JOYCE-COVER-1000X600

Venez cuisiner avec Joyce Gardiner !

Apprenez les recettes de Joyce dans son superbe livre et découvrez les liens de ses videos.
Vous pouvez également acheter la version e-book du livre de Joyce !

Buy Now!

JOYCE--TABLE-POLA

© Photos: Thanks to Joyce Gardiner.

English proofreading | Thanks to Brian
Relecture France | Merci Fabienne
Rejoignez la page Facebook de Fabienne !

 

Partagez

More in Entrevues